Le rôle de l’éclairage dans vos économie énergétique

eclairage de basse consommation

En France, la consommation annuelle d’énergie liée à l’éclairage est 56 TWh. Hors éclairages publics, cela représente 10% de la consommation annuelle en électricité. Ce n’est donc pas la source principale de dépenses énergétiques. Toutefois, il s’agit du sujet le plus facilement abordable puisque certaines actions sont simples à mener.

Evitez le gaspillage et automatisez l’éclairage

Si on vous parle d’économie énergétique, quel est la première astuce qui vous vient en tête ? Eteindre vos éclairages en quittant une pièce ? Bien évidemment puisqu’il s’agit du premier geste écologique auquel nous sommes sensibilisés dès notre plus jeune âge. Cette astuce basique reste néanmoins trop souvent négligée. Un constat d’autant plus juste en entreprise ! Pourtant, son impact est bien réel. En effet, selon l’ADEME (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie), éclairer inutilement une pièce 3 fois par jour pendant une dizaine de minutes équivaut à 5 jours d’éclairage en continu sur une année. Ainsi, selon votre contrat EDF entreprises, les mauvaises habitudes de chacun peuvent créer des dépenses plus que conséquentes.

 

Bien entendu, pour une plus grande tranquillité d’esprit, vous pouvez installer un système de Gestion Technique du Bâtiment (GTB) ou de Gestion Technique Centralisée (GTC) qui permettra de faciliter la gestion et la programmation des périodes de mise en marche ou non des lumières de vos bureaux. Pour rappel, si vous évoluez dans le secteur tertiaire, il est vivement conseillé de vous munir d’un système d’automatisation et de contrôle de vos énergies et ce, depuis la publication du décret BACS.

Un système de pilotage de votre éclairage peut être tout aussi intéressant si vous détenez un commerce. Un arrêté vous impose depuis 2018 d’éteindre une heure après la cession de votre activité vos éclairages extérieurs pour un usage professionnel. Cela comprend les enseignes lumineuses mais aussi les vitrines. Ainsi, l’ajout d’un système de GTB vous permettra d’automatiser l’extinction et la mise en marche de vos éclairages extérieurs.

éclairage d'une vitrine de magasin

Choisissez bien votre type d’éclairage

Il existe d’autres solutions pour optimiser votre consommation. L’utilisation d’ampoules basse consommation comme les LED, en fait partie. Elles ont en plus l’avantage d’avoir une durée de vie de 40 000 heures. Cela peut vous créer une économie pouvant atteindre 70% de votre consommation en éclairage. Enfin, n’oublions pas que le plus simple reste de favoriser un éclairage naturel lorsque la luminosité vous le permet.

Eclairage à LED

Optimisez vos locaux 

Pour profiter pleinement des rayons du soleil, pensez à réorganiser les postes de travail. Ils doivent être positionnés à proximité des fenêtres. C’est une action que vous pouvez mener dès la conception des locaux. Vous pouvez également profiter de ce moment pour vous assurer qu’aucune pièce n’est dépourvue de fenêtres. Cela est souvent le cas pour les salles de réunion.

 

Toujours dans le but de profiter un maximum de l’éclairage naturel, vous pouvez aussi créer des puits de lumière composés de capteurs avec un dispositif optique, d’un tube réfléchissant et d’un diffuseur. Ainsi, la lumière du jour sera acheminée vers les pièces peu ou pas éclairées naturellement permettant une diminution de l’utilisation des éclairages.

 

Un autre type d’installation vous permettant de faire des économies : l’installation de cellules photosensibles. Elle vous permettra de varier l’éclairage en fonction de l’apport en lumière. Cela peut être un bon complément lors de jours plus nuageux. Cette initiative a l’avantage de modérer la puissance de l’éclairage et donc sa consommation.

 

Aménagement des bureaux

La sensibilisation : la clé des économies en entreprise

Les gestes évoqués précédemment nécessitent l’investissement de l’ensemble de vos collaborateurs. Il convient alors d’encourager l’ensemble du personnel à adopter les bonnes pratiques (optimiser l’usage de l’éclairage, du chauffage ou de la climatisation ainsi que signaler la panne ou le dysfonctionnement d’un appareil électrique…) en communiquant sur les actions que vous avez engagées.

Notamment en les informant des bons usages concernant leur boîte mail : éviter l’envoi de pièces jointes lourdes, minimiser le nombre de destinataires, supprimer les mails inutiles…

« Seuls, nous pouvons faire si peu ; ensemble, nous pouvons faire beaucoup. » – Helen Keller

Sensibilisation à l'économie d'énergie

Leave a Reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>